Avignon Off 2018 en chansons

Par Yves Le Pape

 

Le festival Off est bien lancé avec une excellente programmation musicale. La chanson française est une nouvelle fois à l'honneur et on citera en premier lieu le spectacle de Michèle Bernard et Monique Brun que j'avais chroniqué ici-même lors de sa présentation au Théâtre de la Croix-Rousse à Lyon.

 

Autre rendez-vous incontournable du Off, les Talents ADAMI qui s'installent une fois encore à l'Arrache-Coeur avec à l'affiche cette année David Sire, Anastasia, Batlik, Tom Poisson et Léopoldine HH. Dans la même salle on pourra apprécier avec les plus jeunes les Marre Mots de Yoanna et le Virage à Droite de Nicolas Bacchus et ses amis. Giédré profite de la relâche du mercredi pour investir les lieux une fois par semaine.

 

Leonid, Sarclo, Eskelina, Pascal Mary et Orly se sont donnés rendez-vous à l'Atypic Théâtre, le second haut lieu de la chanson à Avignon. Le Caribou Volant est de retour avec Yapado Yapadam au théâtre des Vents, un spectacle familial « écolo et survolté ».

 

Hertzienne, Une parenthèse chantée de Gwen Soli

Photo Francis Chevalier
Photo Francis Chevalier

 

Profitant aussi d'une relâche Gwen Soli sera tous les lundis sur la scène du Magasin, un théâtre de la rue des Teinturiers. Avant de se lancer dans ce spectacle solo Gwen Soli a participé aux 900 concerts de groupe vocal Evasion, un groupe qui a souvent collaboré avec Michèle Bernard qui se trouvait elle-même dans la salle lors du premier concert de Gwen à Avignon.

 

 

C'est avec Amandine Barillon que ce spectacle a été créé. Elle a écrit un grand nombre des textes mis en musique par Gwen qui a également fait appel à de superbes poèmes d'Andrée Chedid.

 

Photo J.C. Vouillion
Photo J.C. Vouillion

 

Le spectacle, mis en scène par Amandine et Caroline Fornier est un patchwork étonnant dont la riche bande-son paraît sortir d'un vieux transistor installé dans un semblant de salle de bain où l'artiste a choisi de planter son décor. Elle y évoque, sous des angles les plus variés et toujours avec une grande délicatesse, des thèmes liés à la féminité. Elle se confronte un moment avec Julien Clerc en chantant « hommes, je vous aime » quand Clerc, dans la bande-son, chante son amour pour les femmes. Elle se met dans la peau de Marilyn et nous interprète My heart belongs to daddy. Une chanson sort du cadre : avec les mots des meilleurs experts Gwen chante avec humour une vraie chronique boursière.... on rit et on se régale !

 

Photo Paul Chovet
Photo Paul Chovet

 

Pour construire sa bande-son et donner toute son ampleur à sa musique Gwen a bénéficié de nombreux soutiens comme ceux de ses amies d'Evasion, mais aussi d'Anne Sila au violoncelle, Samuel Balmas aux arrangements ou encore Hervé Peyrard (Chtryki). Beaucoup d'entre eux se retrouvent d'ailleurs chez Vocal 26 le tourneur de groupe Evasion et de Michèle Bernard.

 

Gwen est aussi une belle interprète : elle se sert avec maîtrise et talent de tous les registres que lui offre sa voix. Elle y ajoute une vrai présence sur scène qui fait de ce spectacle une des belles découvertes de ce Off 2018 qu'il sera possible de voir les 16 et 23 juillet.

 

Le site Web de Gwen Soli, c'est ici