Les Francofolies 2015

Par Mathieu Gatellier et Alexandre Leplé

Jour 1 : Pour ces Francofolies 2015, votre magazine préféré a détaché deux reporters de chocs pour vous faire vivre les événements de l’intérieur. Lors de cette première soirée, peu de concerts, mais du qualitatif, sur la scène St Jean d’Acre. Première belle communion avec le public avec Angus et Julia Stone. Puis Etienne Daho a présenté son nouvel album avant d’enchainer avec ses grands classiques. Mention spéciale pour Boomerang , qui a littéralement fait décoller l’ambiance. Enfin, la vraie claque est venue de Christine and the Queens. LA STAR de la soirée. Son show, savant mélange de musique, de chant et de danse nous a conquis. Et nous n’étions pas les seuls.

Bref, une très belle entrée en matière, maintenant, nous devons prendre des forces pour suivre la grosse programmation de ce Samedi.

A suivre !

Jour 2 :

Théâtre de la coursive, 15h, Alexandre Delano ouvre le bal. Après une semaine passée avec le Chantier des Francos, il nous livre ses chansons issues de l’album Eau. Pour l’accompagner, ses acolytes du Delano orchestra. Visiblement ému, ça ne l’a pas empêché de livrer une prestation sensible qui a ravi le public.
Puis Clarika et Daphné nous ont proposé leur création. Elles s’attaquaient à la poésie de Baudelaire, Gide, Bashung… Délicat, sensuel, elles ont marqué les esprits.

La prometteuse Laura Cahen leur a emboîté le pas avant que Christophe Willem ne conclut.


Défilé de grand noms de la musique actuelle ce Samedi sur la grande scène, avec surtout un public nombreux et totalement acquis. Le premier grand moment de cette soirée a été initié par Naâman, reggae jamaïcain pur jus made in Normandie! Belle prestation de Selah Sue qui a posé son ambiance veloutée sur cette soirée d’été. Enfin, le tremblement de terre annoncé a bien eu lieu avec la fête à Chinese Man. Les murs ont tremblé, que c’était bon ! Il va falloir reprendre des forces pour la journée de Dimanche.

JOUR 3 : Une prestation a retenu toute l’attention de cette journée, c’est celle d’Alexis HK. Son nouveau projet autour de Brassens est remarquable à tout point de vue. L’appropriation des chansons de l’oncle Georges n’est pas chose aisée et c’est tout naturellement qu’Alexis HK endosse ce rôle. Lui, dont le verbe et l’humour se rapproche le plus de notre poète Sétois. Ses interventions entre chaque morceau sont un vrai régal. Précipitez-vous voir ce spectacle.
A noter, la prestation remarquée de Lior Shoov qui a su faire face aux soucis techniques et conquérir le public. C’est avec impatience que nous attendons son album.

Ce n’est plus un secret, Thomas Fersen est talentueux. Il nous l’a encore prouvé hier en clôture des concerts du jour au théâtre Verdière.

Côté grande scène, chanson française à l’honneur, mélangeant avec succès la scène actuelle et les artistes confirmés : Rose, Cœur de Pirate et Julien Doré donnant la réplique à Véronique Sanson et HF Thiéfaine. La grande sensation de cette soirée est sans aucun doute la prestation de très haut vol de Véronique Sanson : une voix à son apogée, une prestation scénique remarquable et une vraie communion avec ses musiciens. La chanteuse a littéralement envouté les 12000 spectateurs, en puisant non pas dans ses plus grands tubes mais dans ses compositions de sa période dite américaine.  Quel plaisir de la revoir dans ces conditions.  Julien Doré a déroulé son spectacle pour l’une des dernières dates de sa tournée, puis HF Thiéfaine a clos cette soirée, son et attitude très rock pour un mix efficace entre ses différentes périodes. Définitivement, une bonne soirée.